Un jardin sensoriel

Aménager un jardin sensoriel

Toucher, odorat, goût, vue, ouïe…

Pour faire vivre les 5 sens au jardin, il faut être attentif aux détails lors de la conception.

  • Choisir les plantes avec soin.  Parfumées, fleuries, douces à toucher ou surprenantes. Les ambiances (ensoleillée, forestières, calmes ou animée…) sont soulignées par ces choix judicieux.
  • Penser les revêtements de sol : quel sera le bruit des pas sur les différentes allées, quelles sensations sous les pieds ? Pourquoi ne pas prévoir une promenade “pieds nus” ?
  • Les matériaux, de qualité (eau, bois, métal) soulignent les différentes ambiances.
  • Les animations (fontaine, instruments de musique, balancelle, jeux…) permettent d’expérimenter ces ressentis.
  • Mais surtout, laisser la vie animer le jardin ! Cabanes à insectes, nichoirs, plantes endémiques favorisant la biodiversité… votre jardin vivant sera accueillant pour les oiseaux. Leurs chants l’égaillera joyeusement ! Pour connaitre les végétaux qui leur sont favorable, je vous conseille cet article : LPO

Des jardins qui évoquent les saisons

Les jardins sensoriels évoluent tout au long de l’année, grâce à :

  • leurs floraisons remarquables qui rythme le temps qui passe (jonquilles puis lilas au printemps, lavande l’été, floraisons parfumées en hiver…
  • des feuillages lumineux en automne, des écorces remarquables en hivers…
  • quelques végétaux persistant pour structurer le jardin,
  • de la vie au jardin même en hiver (des parfums, des animations, du mobilier confortable pour profiter d’un rayon de soleil : par exemple un banc abrité, au sud…)

Les jardins dessinés par le jardin des Hêtres sont attentifs à tous cela. Nous nous appuyons sur le lieu et le contexte pour dessiner des jardins vivant et source de bien-être. Qui ancrent dans le temps et suscitent des réminiscences. N’hésitez pas à consulter nos RÉFÉRENCES  et COMPÉTENCES pour en savoir plus.

Jardin sensoriel : un jardin adapté

A bonne hauteur

Jardin sensoriel de Sathonay-Camp : chaque résident peut toucher les herbes aromatiques, à bonne hauteur.

Jardin sensoriel de Sathonay-Camp.                                  Création : le Jardin des Hêtres 2019

Dans un jardin thérapeutique, les plantes à feuillages sensoriels sont plantées à des hauteurs variables, pour pouvoir être touchées sans avoir à se pencher, ou depuis son fauteuil.

Par exemple la bordure bois du jardin sensoriel et thérapeutique de Sathonay-Camp qui permet à chaque résident de pouvoir facilement jardiner et toucher les herbes aromatiques.

 

 

 

 

 

Confortable…

Assis à l’ombre du boulot, pour écouter le son de l’eau.       Création : le Jardin des Hêtres 2019.

 

De l’ombre, des massifs fleuris, des fauteuils et un espace pour stationner un fauteuil roulant. Tout est prévu pour pouvoir écouter sereinement ruissellement de la fontaine.

 

Et sur !

Ici, pas de plantes toxiques, piquantes ou fortement allergisantes. Pas de bordures ou de marches malvenues. Le jardin est entièrement accessible et sera utilisé en toute confiance !

Jardin sensoriel, une définition en image

Dans un jardin sensoriel, il y a des senteurs, des sons, des textures, des couleurs, des goûts…  Mais aussi des souvenirs, du bonheur, du bien-être, tout simplement !

  Frotter, froisser, caresser…

un jardin sensoriel : des plantes douces et odorantes au toucher

Des feuillages à toucher, doux et parfumés. (En photo : récolte de la sauge lors d’un atelier de jardinage). Une tisane ?

 

Les plantes du jardin sensoriel sont interactives.

Non toxiques, non piquantes, elles incitent à être caressées, cueillies, goûtées.

Elles sont source de sujet de conversation tout au long de la promenade… Et source d’activité pour l’animatrice. Ainsi, les herbes peuvent être mise à sécher, et ensachée pour être offertes à noël ou bien agrémenter les repas tout au long de l’hivers.

 

 

Jardin sensoriel… Respirer !                                 Picorer, goûter…

Jardin sensoriel : odorat

Des parfums captivants, que l’on a envie de goûter. (Ici, l’odeur délicieuse du seringat, fleur comestible habituée des jardins.)

Jardin sensoriel : gout

Des petits fruits à récolter, des baies rouges dans le jardin. Des groseilles, des fraises, des framboises, des myrtilles, des mures !!!

  Cuisiner

herbes aromatiques

Le romarin ! Cette herbe parfumée s’utilise en cuisine ou pour faire des tisanes. Ses fleurs égaillent le jardin.

Les jardins sensoriels et thérapeutiques utilisent de nombreuses plantes aromatiques. Il faut dire que leurs qualités sont nombreuses :

  • L’utilisation en cuisine aide à lutter contre la dénutrition (notamment pour les personnes âgées), mais également les carences en vitamines (pour les publics d’enfants, c’est important !)
  • Les senteurs, bien connues, de ces plantes utilisées depuis toujours en cuisine, suscitent des réminiscence.
  • Leurs feuillages sont bien souvent persistant : elles apportent végétale une présence au jardin, en toute saison.
  • Les plantes aromatiques résistent au manque d’eau. Elles s’adaptent bien à la culture en bac et à la sécheresse estivale.

                                          En couleurs !

Jardin sensoriel : vue - la couleur des iris mêlé de parfum

La vue est stimulée par des touches colorées dans le jardin. Cet iris bleu possède une délicieuse odeur citronnée…

 

Pour des listes de plantes et des idées complémentaires, vous pouvez consulter le site “jardin thérapeutique“.