Un jardin thérapeutique pour une MAS en Indre-et-Loire

Le projet d’un véritable jardin de vie pour une MAS

Cette ” MAS “, (ou Maison d’Accueil Spécialisé), accueille des adultes déficients intellectuels, polyhandicapés, au niveau de dépendance important.

Le projet de jardin va permettre d’améliorer significativement la qualité de vie des résidents, en leur permettant d’accéder à un extérieur riche de possibilités et parfaitement adapté à leur handicap.

Les espaces du jardin de la MAS

Dans le projet d’aménagement du jardin thérapeutique, sont inclus :

  • Tout d’abord un jardin sensoriel, avec des végétaux parfumés, des allées tactiles, des ambiances variées (forestière ou de jardin zen),
  • ainsi qu’une mini-ferme (chèvres naines et poules),
  • mais aussi des espaces de cueillettes de petits fruits,
  • et enfin des lieux d’atelier en extérieur, une placette avec des instruments de musique, ect…
MAS : aménagement d'un jardin de vie pour des adultes polyhandicapés

Esquisse d’aménagement du jardin thérapeutique

Autres projets du Jardin des Hêtres dans la catégorie “Handicap” :

ADAPEI : Foyer de vie & Mas l’Agora (26)

FAM-Lentilly-esquisse-jardin-therapeutique-rec

ODYNÉO : FAM – Terrasses Lentilly (69)

 

 

 

 

 

 

Les bienfaits du jardinage / jardinage et handicap

A écouter pour approfondir ce sujet : Emission de France Culture “Jardiner pour se soigner” – Emission Pixel du 31/05/2013

Témoignage cette fin de semaine de cette passion française, les “Rendez-vous aux jardins”, partout en France, ou “L’art du jardin”, qui s’empare du Grand Palais. Le monument parisien où seront notamment à l’honneur des jardins thérapeutiques et l’hortithérapie. Cette thérapie très développée aux États-Unis gagne du terrain en France mais sans encore de véritable reconnaissance officielle.

Cet après-midi là, il pleut à verse sur Maule, dans les Yvelines. Pourtant, 7 résidents sur les 45 du foyer d’accueil médicalisé pour personnes cérébro lésées mettent la main au jardin d’Epi Cure.

Dont Cédric, moins de 30 ans, atteint de lésions graves suite à un accident de la circulation dans son enfance . Sous la serre, il vient à nous et nous confie : « ça m’apporte une liberté et une joie de vivre ». « Cela a complètement changé ma vie parce qu’avant j’étais égocentriste », ajoute celui qui voudrait justement devenir jardinier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.