Financer un jardin

Comment financer votre jardin thérapeutique ?

 

financer un jardin thérapeutique : les principales possibilités existantes

Malgré l’importance d’un jardin thérapeutique pour un établissement, il est souvent difficile de le financer car le budget disponible en interne est absorbé par de nombreuses autres priorités. Il faut donc souvent partir en quête de subventions.

J’ai rassemblé ici les principales possibilités qui s’offrent à vous. Ce sont des témoignages, des exemples réussis de recherche de fonds, qui, je l’espère, vous aideront à concrétiser votre projet. N’hésitez pas à enrichir cet article grâce à votre expérience, en commentaire !

Le projet provoquait toujours des réponses positives. Le jardin thérapeutique est très consensuel.
John Riddell du Jardin des Vents.

Les premiers conseils pour financer votre jardin

 

  • «Créer une association pour la collecte des fonds. Le statut d’association est important quand on se tourne vers des mécènes. Cette association aura une mission assez large. Par exemple, le handicap plutôt que simplement le jardin. Ainsi, on ne se ferme pas de portes.» Paule Lebay
  • Effectuer une demande précise. (Pour subventionner tel élément… Pour permettre aux résidents de conserver leur autonomie…)
  • Proposez à vos résidents des ateliers de jardinage thérapeutiques. Ces ateliers sont financés avec le budget animation de l’établissement, et permettent de bénéficier sans attendre des bienfaits du jardin.

 

Vers qui se tourner pour les demandes de subventions ?les fondations, à travers l'appel à projet, peuvent aider à financer un jardin thérapeutique

La première source de financement demeure l’institution elle même, hôpital ou maison d’accueil.
Les hôpitaux ont souvent des partenariats avec des Fondations (pièces jaunes…) désireuses d’améliorer les conditions des malades.

Les fondations

Il est important de cibler les fondations selon leurs axes d’intervention. De faire jouer l’atout local. « Où est leur siège ? Si on peut axer la demande sur la proximité, c’est un plus. D’ailleurs, même une banque locale peut aider. Par exemple, pour une inauguration du jardin, ils peuvent fournir des affiches ou des objets. » Paule Lebay

Pour connaitre les fondations, deux sites internet existent :

Principales fondations pour financer un jardin thérapeutique :

Les entreprises

Les fondations d’entreprises, le mécénat

Proposer à une entreprise de financer un mobilier du jardin, par exemple : fontaine, banc, pergola…
EXEMPLE : la fondation geodis subventionne des projets pour l’insertion des personnes handicapées :
http://www.geodis.com/fr/view-586-communique.html/1931

Le bénévolat d’entreprise

EXEMPLE : du géant de l’audit PwC http://www.pwc.com/ca/fr/about-us/corporate-responsibility/community.html

Mutuelles, établissements bancaires, institutions

La Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) attribue des bourses (ehpad)
L’Agence Régionale de Santé (ARS) attribue des bourses, lance des appels à projets qui peuvent correspondre

EXEMPLE : Comment procéder ? Carole Nahon de l’association le Jardin des (S)âges : « J’ai appris que le Crédit Agricole aidait des projets associatifs. J’ai fait un courrier dans lequel j’exposais le projet, brièvement, et j’ai demandé la somme qui correspondait au poste des plantes dans le projet, sachant que le Crédit Agricole ne nous donnerait qu’une bourse qui avait une attribution spécifique, ici les plantes. J’ai envoyé le courrier, j’avoue que je n’y croyais plus. Ma surprise en a donc été plus grande ! »

Les clubs de prestige

Comme le Rotary ou le Lion’s club : ils disposent de fonds à cet usage. Exemple : 8000 € pour un jardin.

Du côté des pouvoirs publics

« Des fonds dépendant des conseils régionaux ou des conseils généraux pourront être mobilisés, ainsi que le Fonds Social Européen qui dispose de représentations par régions. Se tenir au courant des évolutions de chaque région. Existe-t-il dans votre région des contrats de pays signés par des communautés de commune avec le conseil régional ou le conseil général, ouvrant la possibilité de faire appel à des fonds provenant de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ou à des fonds européens ? » Anne et Jean-Paul Ribes

L’ARS donne des financements (exemple : 18 000 € de l’ARS pour l’aménagement du jardin de l’IME les Hirondelles.) Tout comme les ministères qui couvrent les domaine de la SANTE, et de l’ENVIRONNEMENT.

Vente de bulbes, de plantes :

Exemple

Aide en nature

Un jardin a aussi besoin de plantes, d’outils, de bras…

  • Fourniture de plantes : demande aux pépinières locales.
  • Les communes, le département peuvent faire intervenir leur service espace vert pour un coup de main, la fourniture de plantes issue de leur service de production des végétaux…

EXEMPLE : une pépinière a fait don en fin de saison, d’arbres et d’arbustes à un établissement médico-social.
EXEMPLE : « Une coopérative agricole a aidé à désherber le terrain. Les élèves du lycée agricole de Castelnaudary et leurs professeurs ont aidé à la plantation.»
EXEMPLE : « La ville nous a donné du paillage, la communauté de communes du compost, un pépiniériste des arbres. Des familles des résidents nous ont aidés à planter. Nous avons récupéré des outils grâce à une émission dont Truffaut est partenaire. »

 

Comment constituer un dossier de demande de subvention ?

pour financer un jardin thérapeutique, il est important de constituer un dossier de qualité

 

Les différentes institutions susceptible de financer votre projet vous demanderont un descriptif clair, (objectifs, modalités) et chiffré, qu’il est important de rédiger avec soins. On trouvera dans le dossier :

Le projet du jardin

  • Un plan détaillé de l’aménagement du jardin ;
  • Un carnet de détails portant sur la palette végétale et sur le mobilier, les matériaux choisis ;
  • Un estimatif détaillé du coût du jardin.
  • Penser dès le début à la vie du futur jardin : Qui l’entretiendra ? Temps, coût estimés ?

Ce dossier fait parti des prestations du jardin des hêtres. C’est avec plaisir que nous le réaliserons avec vous.

Ce que le jardin va apporter à votre établissement

  • Vous présenterez l’intérêt de l’aménagement de ce jardin pour votre établissement.
  • Historique du projet (d’où vient l’idée)
  • Pourquoi un jardin ? Démontrer l’intérêt pour tous (patients, familles, soignants, institution)
  • Expliquer la philosophie et l’organisation, de l’animation future des ateliers d’hortithérapie.

Ou en êtes-vous du projet ?

  • Quels sont les moyens dont vous disposez ? (humains, financiers)
  • Où en êtes vous dans vos démarches ?

 

Des exemples réussis :

LE PROJET « OCÉAN VERT » a pu recueillir les fonds suivants et financer le jardin :
Carrefour 250.000€ ; Comité du Calvados de la Ligue Contre le Cancer 100.000€ ; Caisse régionale de Normandie du Crédit Agricole 60.000€ ; Fondation Bettencourt-Schueller 57.000€ ; Claude-Jean Investissement 40.000€ Particuliers (300 personnes) 38.700€ ; Associations bas-normandes 11.400€ ; Entreprises partenaires du Centre 3.200€ ; Collectivités locales 1.700€

LE JARDIN DES VENTS :
« EDF nous a donné 45 000 euros, AG2R 37 000 euros, le Lions Club doyen de Castelnaudary 7 500 euros. Nous avons reçu une bourse de 3 000 euros de Jardins & Santé. La Caisse d’Épargne a aussi contribué. Le département de l’Aube nous a donné des végétaux.»

LE JARDIN SUR LE TOIT DU CENTRE ROBERT DOISNEAU (100 000 € subventionnés) :
Fondation Lemarchand pour l’équilibre entre les hommes et la Terre, Fondation Truffaut, association Jardins & Santé qui a également contribué au Jardin pour Toit avec une bourse de 5 000 euros décernée en 2013.


Source principales :
Formation jardin de soins et de santé //A ET JP RIBES //QUINTESCENCE
Les articles très complets du blog « le bonheur est dans le jardin : https://lebonheurestdanslejardin » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.